Accueil Politique Dialogue national : le Gabon sortira -t-il de l’impasse ?

Dialogue national : le Gabon sortira -t-il de l’impasse ?

par Dimitri LOUBA
115 vues

Plusieurs mois attendues, ces discussions s’ouvrent sur le spectre des shows médiatiques entre la presse locale et les panelistes des assises d’Angondjè, qui s’achèvent le 30 avril prochain. Elles sont censées déboucher sur l’élaboration d’une nouvelle constitution afin d’organiser des élections libres et démocratiques.

Le respect jusqu’ici du calendrier d’une transition de deux ans est salué par la communauté internationale et une grande majorité de Gabonais, pour qui le général Oligui Nguema est un « héros » qui les a sauvés d’un régime « oligarchique et corrompu », mais des voix s’éclatent pour fustiger un dialogue « entre soi et taillé sur mesure », qui pavera une voie royale au général Oligui vers la présidentielle. Les appels à réorganiser cette « consultation de toutes les forces vives de la nation » sont quotidiens dans la frange de l’ancienne opposition qui n’a pas rallié le pouvoir militaire et dans la presse indépendante.

Dans les quartier défavorisé de Libreville la capitale gabonaise, les commentaires sont enthousiastes ou désabusés. « Chacun veut donner son avis, on a attendu ça longtemps mais on ne nous donne pas l’occasion d’y participer », s’insurge un habitant. « On se demande si ça ne va pas faire chou blanc », 50 ans, pour qui « les acteurs de la transition sont les mêmes qui ont souillé le pays hier ». indique un autre riverain.

Pour le reste des 580 participants, le chef de l’Etat en a choisi un parmi quatre proposés par chacun des 104 partis légalement reconnus, dont une grande majorité a fait allégeance au général depuis le putsch militaire.

la charte de transition édictée par les militaires après le putsch interdit la présidentielle de 2025 à tous les cadres des institutions de transition, à l’exception… du président Oligui. Pour l’opposition, cette disposition ne sera pas remise en cause par un DNI « phagocyté » par les thuriféraires du général, dont elle dénonce un début de « culte de la personnalité » et un boulevard tracé pour le scrutin de l’année prochaine.

Articles Similaires

Laissez un commentaire

Créée le 03 mars 2003 dans un paysage médiatique composé d’une population à 90% d’obédience chrétienne, la RTN est le premier média gabonais qui a su concilier par ses programmes, l’inspiration religieuse, l’aspiration politique, le réalisme économique et l’éthique sociétale.

Copyright @2022 tous droits réservés rtn 2022 – Designed and Developed par tdsgabon