Accueil International Burkina Faso : Suspension sine die de France 24

Burkina Faso : Suspension sine die de France 24

par admin
227 vues

Les autorités burkinabè viennent d’interdire les émissions de la chaîne de télévision française France 24 à compter de ce 27 mars 2023, jusqu’à nouvel ordre. C’est une « interview du Chef d’al-Qaïda au maghreb islamique (Aqmi) » qui aurait été diffusée sur les antennes du média français qui serait à l’origine de cette sanction.

« France 24 n’est pas seulement le porte-parole de ces terroristes, mais pire, elle offre un espace de légitimation des actions terroristes et des discours de haine », a déclaré le ministre burkinabé de la Communication, Jean-Emmanuel Ouedraogo, dans un communiqué.

Par la suite, le ministre de la Communication burkinabé indique que le gouvernement avait donc décidé « en toute responsabilité, et au nom de l’intérêt supérieur de la nation, de suspendre sine die la diffusion des programmes de France 24 sur le territoire national ».

France 24 a diffusé l’interview du chef d’Aqmi Yezid Mebarek au début du mois, après que la France a tué son prédécesseur lors d’un raid aérien.

Les relations entre le Burkina Faso et la France se sont détériorées depuis le coup d’État d’octobre dernier.

Le Burkina Faso a expulsé les troupes françaises qui combattaient sans succès les islamistes, invitant à leur place des mercenaires russes.

Articles Similaires

Laissez un commentaire

Créée le 03 mars 2003 dans un paysage médiatique composé d’une population à 90% d’obédience chrétienne, la RTN est le premier média gabonais qui a su concilier par ses programmes, l’inspiration religieuse, l’aspiration politique, le réalisme économique et l’éthique sociétale.

Copyright @2022 tous droits réservés rtn 2022 – Designed and Developed par tdsgabon